Naître Dalmatien

« Sur son chemin il y a un corps dansé » - P.A.M.

09.04 → 14.04
2024

Horaires :

mar. 09.04 → 19 h 00 image/svg+xml

mer. 10.04 → 19 h 00 image/svg+xml

jeu. 11.04 → 19 h 00 image/svg+xml

ven. 12.04 → 19 h 00 image/svg+xml

sam. 13.04 → 19 h 00 image/svg+xml

dim. 14.04 → 17 h 00 image/svg+xml

Lieu :

le Spot → Petithéâtre

Durée :

75 min

Tarifs :

CHF 15 / 20 / 30

Comment y accéder ? Réserver

L'aura du spectacle

Mais l'aura c'est quoi ?

Un moment qui se vit les yeux grands ouverts, à vous faire regretter de cligner des paupières !

Une histoire toute ficelée dans laquelle il fait bon de se plonger.

Un shot de sérotonine 100% plaisir, à déguster comme une douceur en barre.

Une invitation à tendre l’oreille et se laisser porter par les mots.

Une porte ouverte vers d’autres réalités, au pays du non-conventionnel.

Un terrain facile à emprunter, impeccablement balisé pour que jamais vous ne vous perdiez.

Nouveau volet du projet TUS INERTIAS, projet sur la neuro-atypie ou neuro-diverisité de la compagnie Bertha, NAITRE DALMATIEN est une investigation chorégraphique solitaire. Laure Dupont pose ici un oeil curieux, non codifié dans sa façon de regarder, comme un être qui ne connaîtrait pas les humains. NAITRE DALMATIEN traduit en danse des moments capturés et interroge le regard des autres sur soi et sur ce besoin humain de planter une étiquette dans un être qui nous échappe, de résumer un monde intérieur en quelques phrases. Par sa chorégraphie, Laure Dupont invoque le droit à la complexité, à la diversité, au silence entre les mots.

Par la Compagnie Bertha

Mise en scène et interprétation

Laure Dupont

Scénographie et costumes

Siméon Dubuis

Création lumière

Patrick Jacquérioz - LULU

Son

Rachel Morend

Assistanat

Hannah Shakti Bühler

Administration, recherche de fonds

Papel’arts

Soutiens

L'État du Valais, Le Spot - Sion, Les membres de l'association Bertha, Loterie Romande, Balcon du Ciel, Commune de Saxon, Vidondée-Riddes, Télésaxon

Compagnie Bertha

Chorégraphe et danseuse, Laure Dupont a souhaité mettre en jeu ses propres interrogations et visions du et des vivants. C’est comme ça que la Compagnie Bertha est née en 2014. Elle développe un langage unique, laisse entrevoir l’espace entre les normes et efface volontiers les frontières entre scène et public. Tout à tour rituel profane, jeu innocent, déséquilibre, les toiles tissées par les personnages se teintent d’humour, de légèreté sacrée. En écho, la compagnie défend un concept d’art mixte, offert à tous. Elle mêle avec adresse les différents univers de ses protagonistes, les excellences, et aussi les manques, les maladresses. Bertha s’affranchit volontiers des codes et sort des cases comme une marionnette parfois effrontée. Le rendez-vous théâtral se crée au gré des mots et des gestes des interprètes. Les mouvements, les sons, tout est parole au service de la pensée. Tout est matière pour mettre à l’honneur les sens.

Quelques œuvres ; LABA, Kabarais Bâtard, Inépui-sable, Zaim-el-her, la Voleuse de billes, Senza titolo, Tus inertias.

Les lieux, dans le désordre ; Rome, Sierre, Monthey, Beyrouth, La Réunion, Saxon.