La révérence

07.12.2024

Horaires :

sam. 07.12 → 17 h 00 image/svg+xml

Lieu :

le Spot → Valère
Comment y accéder ?

Durée :

60 minutes

Age suggéré :

Dès 12 ans

Tarifs :

CHF 15 / 20 / 33

Réserver

L'aura du spectacle

Mais l'aura c'est quoi ?

Un moment qui se vit les yeux grands ouverts, à vous faire regretter de cligner des paupières !

Une histoire toute ficelée dans laquelle il fait bon de se plonger.

Un shot de sérotonine 100% plaisir, à déguster comme une douceur en barre.

Une invitation à tendre l’oreille et se laisser porter par les mots.

Une porte ouverte vers d’autres réalités, au pays du non-conventionnel.

Un terrain facile à emprunter, impeccablement balisé pour que jamais vous ne vous perdiez.

Seul en scène, Emeric Cheseaux raconte son départ d’une petite commune pour la « grande ville ». À travers ses imitations, se déploient les portraits drôles, touchants et profondément humains des figures qui ont peuplé ses jeunes années.

Emplie d’humour et de vérité, La révérence emmène au plus intime des rapports familiaux où s’entrechoquent deux sujets chers à son interprète: le milieu rural dont il vient et sa « différence ».

Avec des caisses à vendanges pour seuls accessoires, le comédien se réapproprie le langage de ses origines pour réconcilier son héritage avec son identité. Une histoire du cru où l’on est forcément amené à se reconnaitre.

Conception et jeu

Emeric Cheseaux

Collaboration artistique

Coline Bardin

Regard extérieur

Shannon Granger

Regard sur l’écriture

Audrey Mabillard

Création lumière

Céline Ribeiro

Régie

Mounir Benchara

Diffusion et production

Emilien Rossier & Angie Menillo, oh la la – performing arts production

Soutiens

Théâtre Les Halles, Sierre
Théâtre St-Gervais, Genève
La Manufacture – Haute École des Arts de la Scène, Lausanne
État du Valais
Loterie Romande
Fondation Ernst Göhner Stiftung
Swiss Wine Valais

Emeric Cheseaux

Emeric Cheseaux se forme à la Manufacture – Haute école des arts de la scène dont il est diplômé en 2022. À sa sortie d’école, il présente son premier seul en scène La révérence au Théâtre les Halles à Sierre puis en tournée en Suisse romande. Ce travail s’intéresse aux dialectes et aux langages argotiques comme moyen documentaire et autofictionnel.
Parallèlement, il assiste François Gremaud à la mise en scène de Carmen. au Théâtre de Vidy-Lausanne et travaille sur les tournées du spectacle Giselle… de ce dernier. Il joue également dans plusieurs créations d’Alexandre Doublet dont La Machine dans la forêt, Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité au Théâtre de Vidy-Lausanne ou encore L’amour ne cogne que le cœur à l’Usine à Gaz de Nyon.