WE’RE HERE: L’intégrale

La trilogie de la joie

14.10.2023

Horaires :

sa 14.10 → 19 h 00 image/svg+xml

Lieu :

le Spot → Place des Théâtres

Durée :

3h avec entracte

Age suggéré :

Dès 15 ans

Tarifs :

CHF 15 / 30 / 40

Comment y accéder ? Réserver

L'aura du spectacle

Mais l'aura c'est quoi ?

Un moment qui se vit les yeux grands ouverts, à vous faire regretter de cligner des paupières !

Une histoire toute ficelée dans laquelle il fait bon de se plonger.

Un shot de sérotonine 100% plaisir, à déguster comme une douceur en barre.

Une invitation à tendre l’oreille et se laisser porter par les mots.

Une porte ouverte vers d’autres réalités, au pays du non-conventionnel.

Un terrain facile à emprunter, impeccablement balisé pour que jamais vous ne vous perdiez.

WE’RE HERE

WE’RE HERE c’est un concert. C’est une tentative de résistance par tous les moyens à l’abattement qui guette et nous menace sans cesse. C’est un shoot, la dose nécessaire de courage pour construire à plusieurs des insurrections qui gardent le sourire. WE’RE HERE ça a commencé il y a huit ans. C’est une trilogie qui raconte, en filigrane, l’histoire d’un groupe, d’un apprentissage commun sur le tas, de la mise au diapason d’une bande.

True Faith

Pensé dans la même cohérence dramaturgique et esthétique que les deux précédents volets, True Faith vient mettre le point final à l’histoire. Il ne sera donc pas présenté seul : This is not a love song et Lust for Life seront joués juste avant, pour une expérience complète :

« WE’RE HERE, ça veut dire « on est là ». Comme on a tendance à se prendre pour un groupe de rock, on le dit en anglais. C’est le titre de la chanson qu’on a inventée. C’est comme une devise, c’est peut-être pas la meilleure mais bon, c’est la nôtre. « On est là » malgré l’abattement qui nous guette et nous gagne parfois. « On est là », ensemble, et ça c’est assez dingue pour être souligné. « On est là », vivant.e.s.x., irrésigné.e..x, amoureux.ses.x. comme jamais. Ça fait huit ans qu’on prépare cette soirée, huit ans qu’on s’active pour trouver une manière de partager ce qui fait notre joie. Même si l’espoir n’est plus pour nous, il nous reste l’amour, l’amitié, le collectif et la musique, bien sûr. Enfin bref, maintenant, on est prêt.e.s.x. Et vous ? »

Par La Division de la Joie

Mathilde Aubineau

Scénographie et jeu en alternance

Géraldine Dupla

Jeu

Mathias Ecoeur (Ars Longa)

Production exécutive

Simon Hildebrand

Jeu

Lola Giouse

Écriture et mise en scène

Mattéo Giouse

Régie plateau et jeu

Alexia Hebrard

Assistanat et collaboration

Cédric Leproust

Jeu

Anka Luhmann

Jeu en alternance

Enéas Paredes

Jeu en alternance

Neyda Paredes

Production, diffusion et jeu en alternance

Viviane Pavillon

Regard extérieur

Laurence Perez

Soutien dramaturgique

Martin Perret

Composition musicale et jeu

Christophe Peter

Création logo

François Renou

Coaching chant et jeu en alternance

Marie Romanens

Costumes et jeu en alternance

Anna Van Brée

Costumes

et Harry

Dans le rôle d'Harry

Co-production

Théâtre St Gervais - Genève, Théâtre Vidy - Lausanne et Le Manège - Scène nationale de Maubeuge (FR)

Avec le soutien amical de

Valeria Bertolotto, Rémi Dufay ,Marie-Hélène et Michel Dupoirieux, Anne Hartmann, Maxime Gorbatchevsky, Denis Maillefer, Marie-Madeleine Pasquier, Jean-Daniel Piguet, Chloë Rasier, Delphine Rosay, Gaëlle Senebier, Christin Turner et Constance Von Braun.

La Division de la Joie

Un soir de juillet 2017, au bord d’une rivière des Cévennes, devant le public d’un festival de musique alternative, a lieu la première représentation de This is not a love song. Avec cette soirée commence pour Géraldine Dupla, Simon Hildebrand et Lola Giouse le rêve d’une trilogie, WE’RE HERE, qui se déploierait comme une exploration au long cours de trois choses qui font leur joie : l’amour, l’amitié et le collectif.

En 2019, pour permettre la tournée de leur spectacle, les trois artistes fondent La Division de la Joie, leur compagnie qu’iels installent à Genève. En parallèle de la trilogie WE’RE HERE, naissent la performance Take 6, co-créée par Martin Perret et Lola Giouse au Théâtre de la Mama à New York, et la pièce jeune public « … » créée au Théâtre Am Stram Gram à Genève. Le second volet de la trilogie, Lust for Life, voit le jour en 2022, au bord du lac Léman, sur la pelouse du Théâtre de Vidy à Lausanne. Au commencement de chacune des créations, Lola Giouse apporte une question, une énigme personnelle ainsi que le matériau textuel. Toutefois, avant et pendant les répétitions, chacun.e, quelle que soit sa fonction, a son mot à dire dans le travail. Chacun.e est co-responsable du spectacle et celui-ci appartient à chacun.e. Toutes les décisions sont prises à « l’enthousiasme général ». Le mot d’ordre c’est « jouer ! ». Jouer comme une attitude face au réel, au monde, aux autres, une manière d’agir, d’essayer, d’aller voir par soi-même, une façon subjective de choisir que le sens soit là plutôt qu’ailleurs et de se rappeler tout le temps de danser d’un pied sur l’autre entre la tragédie et le fou rire. Au sein de La Division de la Joie, on considère que ce qui est politique au théâtre, ce n’est pas forcément ce dont on parle sur scène mais c’est le processus, la manière dont on décide de travailler ensemble. La compagnie a pris le parti de ne pas faire du théâtre militant, mais bien du théâtre pour militant.e. D’attiser la volonté de lutte tapie en chacun.e de nous. De s’adresser autant à la rage qu’à la joie, qui donnent l’élan pour réfléchir et le courage pour agir.